LA RADIOTHERAPIE CONVENTIONNELLE

L'équipe responsable de la radiothérapie

  • Le cancérologue dont le domaine de compétence est la radiothérapie est appelé le radiothérapeute. Il dirige une équipe de professionnels spécialisés dans le traitement du cancer.

Votre équipe de radiothérapie comprend les personnes suivantes :

  • Un radiophysicien, qui calcule la dose de radiation nécessaire et s'assure que chaque dose est administrée correctement ; il vérifie la qualité de l'appareil.
  • Le manipulateur, qui utilise les appareils de traitement.
  • Le médecin de la douleur, des soins continus et associés, et le sophrologue.

Qu'est ce que la radiothérapie ?

La radiothérapie est un traitement qui consiste à exposer les malades à des rayons X de haute intensité appelés rayonnements ionisants, destinés à détruire les cellules cancéreuses. L'objectif est d'atteindre la tumeur et l'empêcher de se multiplier en protégeant au maximum les tissus sains voisins. La radiothérapie est un traitement très efficace du cancer.

La radiothérapie est utilisée seule ou en association d'autres méthodes. En effet, la radiothérapie a une action purement locale : elle agit uniquement sur la zone traitée. Il peut donc être nécessaire d'avoir recours à la chimiothérapie. Son action est étendue à tout le corps, même sur les zones que les rayons n'atteignent pas. Selon les cas, elle est prescrite avant, pendant, ou après la radiothérapie. Lorsqu'elle est prescrite simultanément, les doses sont calculées pour que vous puissiez supporter l'association des deux traitements en même temps.

La radiothérapie offre plusieurs possibilités :

  • La radiothérapie externe :

    la plus courante, un appareil (l'accélérateur) émet des rayonnements qui pénètrent à travers la peau dans le volume tumoral à irradier. Complètement indolore et généralement bien supportée, elle peut être envisagée en soins externes, c'est-à-dire que le traitement ne nécessite pas d'hospitalisation. Elle s'utilise habituellement pour les tumeurs profondes comme celles du pancréas, des bronches ou encore du rectum ou de l'?sophage ou semi-profonde comme celles du sein, des voies aéro-digestives supérieures ou superficielles (tumeurs cutanées).

  • La radiothérapie interne ou la curiethérapie :

    Elle utilise de petites quantités de sources radioactives qu'elle met au contact ou au sein des tumeurs.

    On définit la dose d'irradiation par la quantité de rayons émis, à rapporter à la durée de leur administration : une dose donnée est d'autant plus active qu'elle est concentrée sur une faible durée, mais la plupart des irradiations sont fractionnées en séances courtes quotidiennes sur plusieurs semaines pour permettre aux tissus normaux de se réparer entre deux séances, ce qu'ils font mieux que les tissus cancéreux.

    En effet, la radiothérapie présente des avantages et des inconvénients. Elle agit localement sur la tumeur elle-même mais aussi sur les ganglions satellites. Les rayons doivent arriver jusqu'au niveau de la tumeur : pour cela ils doivent traverser des tissus sains et, au passage, ils vont les abîmer. On parle alors de lésions iatrogènes radio-induites. Elles sont habituellement de courte durée et réversibles. Tout est cependant mis en oeuvre pour détruire de manière efficace la tumeur sans abîmer les cellules saines.


Accélérateur

 

 

Comment se passe la radiothérapie ?

Le début du traitement

  • La consultation

    La première visite permet à l'oncologue-radiothérapeute de vous rencontrer et d'évaluer votre cas. Il prendra connaissance de votre dossier, vous examinera et choisira en accord avec les protocoles actuels, le type de traitement adapté à votre problème.

    Il vous donnera toutes explications nécessaires et que vous souhaiterais.

  • Le centrage ou simulation

    Par la suite, vous revenez pour une séance de planification du traitement avec l'équipe de radiothérapie. Cette séance comprend un processus de simulation pour cerner l'emplacement exact du traitement. On effectue une série de radiographies ordinaires, puis la zone est marquée par de petites marques dessinées ou tatouées. Ces marques permettent de s'assurer que la zone irradiée sera exactement la même tous les jours. Veillez à ne pas les effacer par mégarde.

    On choisit la position du traitement et les accessoires permettant un bon maintien de cette position pendant tout le traitement. Il faut savoir que la séance consacrée au repérage durera plus longtemps que les séances suivantes consacrées à l'irradiation (1/2 heure à 1 heure).

  • Le scanner dosimétrique

    Dans la majorité des cas, la simulation comporte également un scanner dosimétrique permettant de calculer la dose reçue de l'organe cible et au niveau des organes voisins particulièrement sensibles. La réalisation d'un scanner-dosimétrique permet l'acquisition d'un ensemble de coupes jointives.

Le traitement

Le nombre total de séances varie en fonction de la dose totale que l'oncologue-radiothérapeute vous aura prescrit. Ce nombre ne reflète en aucune manière l'importance de votre maladie.

Généralement le traitement se réalise à raison d'une séance par jour, 4 ou 5 jours par semaine. Le nombre de séances et la durée de vos soins peuvent être modifiés pendant le traitement en fonction de votre cas et de vos réactions au traitement. Si tel est la cas, les médecins vous en expliqueront les raisons et apaiseront vos inquiétudes.

Comment se déroule une séance ?

Le plus souvent, la source est située à distance du patient. Vous serez donc placé à distance de l'appareil. Celui-ci ressemble plus où moins à un appareil de radio, mais en plus volumineux.

Le manipulateur vous installe dans la position du traitement suivant les points de repères préalablement dessinés sur votre peau. A partir de ce moment, il est important de rester immobile. Durant la séance, vous êtes seul, le manipulateur commande la machine de l'extérieur de la salle mais la communication est tout de même possible grâce à un écran et un interphone.

La séance, comme lors d'une radiographie, est de courte durée (de l'ordre de quelques minutes) et n'est absolument pas douloureuse.

Au cours de chaque séance, une dose précise de rayonnement est délivrée, comme pour un médicament. Les séances seront répétées à un rythme rigoureusement établi, qu'il est important de respecter, et pour un nombre précis de séances.

Lorsqu'il s'agit d'un traitement par curiethérapie, il s'agit de rayonnements précis, produits par l'introduction de corps radioactifs libérant un rayonnement à petite distance.

La source est laissée en place quelques jours (2 à 5) qui demande que vous soyez hospitalisé en chambre isolée et protégée durant cette période.

Le parcours du patient en vidéo